Vous est-il déjà arrivé, lors de certaines périodes de votre vie, d’être dans une situation délicate, ou de savoir un proche dans une situation difficile, et de ne rien pouvoir faire pour améliorer ladite situation ?

Certainement ! Comme beaucoup d’entre nous d’ailleurs !

scenery-1183363_1280

Ces moments engendrent généralement beaucoup de frustration et un sentiment désagréable, qu’est le sentiment d’impuissance. Dans cet article, je vous donne 3 astuces pour faire face à ce sentiment d’impuissance et le gérer au mieux.

 

1. Prendre du recul

Prendre du recul sur ce sentiment terrible de frustration peut vous permettre de vous interroger sur les raisons et les besoins insatisfaits (besoin de tout contrôler, par exemple) qui provoquent cette impuissance. Cela peut vous permettre de vous rendre compte que vous ne pouvez pas tout réaliser seul, que vous avez besoin d’aide ou que vous ne pouvez pas tout maîtriser.

Pour vous aider dans cette prise de recul, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

Quelles sont les situations qui provoquent chez vous un sentiment d’impuissance ?

Qu’est-ce qui pourrait vous aider à vous sentir mieux ?

Qu’est-ce que vous devez accepter ?

Avez-vous besoin d’aide et de l’aide de qui ?

 

2. L’importance de lâcher prise

Dans certaines situations complètement hors de notre contrôle, notre comportement ou nos choix ne peuvent rien influencer. Souvent le sentiment d’impuissance ressenti vient principalement d’une trop grande attente de nous même et de nos capacités. Lâcher prise dans ces moments là permet d’éviter la rumination et, évidemment, l’auto dévalorisation.

Anselm Grün, moine et image importante de la religion chrétienne disait d’ailleurs :

« Nous ne pouvons pas échapper à l’impuissance, parce qu’elle fait partie intégrante de notre existence terrestre.”

D’où l’importance de lâcher prise et d’apprivoiser le sentiment d’impuissance.

Mais vous allez me dire : « Pas si simple de lâcher prise ! »

Et puis, qu’est-ce que ça veut dire exactement ?

Lise Bourbeau dans son livre, le grand guide d’être dit ceci :

« Lâcher équivaut à l’action de laisser aller, abandonner, cesser de retenir. Dans la dimension spirituelle, lâcher prise correspond à la capacité de remettre toute sa confiance en l’Univers en sachant qu’il nous arrive toujours ce dont nous avons besoin, pas nécessairement selon nos désirs; on arrête de vouloir contrôler. On pose des actions tout en continuant d’être bien, même si le résultats ne reflètent pas ce que nous escomptions. En réalité, lâcher prise, c’est agir sans être attaché au résultat. »

Nous devrions toujours avoir cette attitude, mais notre partie contrôlante nous empêche bien souvent de lâcher prise.

Pour ma part, lorsque je n’obtiens pas ce que je veux, je me dis que quelque chose de mieux m’attend. Bien souvent cela s’avère juste. Ainsi, j’entretiens ma foi, et plus j’ai la foi, plus il m’est facile de lâcher prise. Je m’ouvre plus facilement à l’imprévu, et je garde la certitude que quoi qu’il arrive, je pourrai y faire face.

 

3 – Accepter de demander de l’aide

hand-66610_640-2

Chez beaucoup de personnes, le sentiment d’impuissance provient d’une situation qu’il n’est pas possible de réaliser seul, mais qui serait possible avec de l’aide. Cependant, reconnaître avoir besoin d’aide peut parfois être difficile pour l’ego et pour sa fierté personnelle. Il est ainsi important d’apprendre à demander de l’aide quand nous n’avons pas les capacités de résoudre la situation seule.

Par exemple, il est très difficile pour certaines personnes qui ont perdu leur emploi et qui n’arrivent pas à en retrouver, de demander à percevoir le Revenu de Solidarité Active (ou RSA) en fin de droit de chômage.

Le RSA dispose d’une mauvaise réputation puisque souvent associé à l’assistanat, et aux personnes qui ne souhaitent pas travailler. Pourtant c’est un droit qui permet aux personnes qui n’en ont pas la possibilité, d’obtenir un revenu leur permettant de survivre. Le demander alors que nous n’avons plus rien est normal, et certaines personnes ne peuvent le comprendre que lorsqu’elles ont appris à prendre du recul sur leur sentiment d’impuissance.

Voilà pour ce billet. J’espère qu’il vous aidera à mieux ce sentiment, ou peut-être pensez-vous à quelqu’un que cet article pourrait aidé; en ce cas n’hésitez pas à le partager. N’oubliez jamais qu’un mot, un phrase peu changer la vie de quelqu’un.

Je vous dis à très bientôt pour une nouvelle communication, et en attendant “Boostez votre confiance pour une vie remplie de sens.”

Laisser nous vos commentaires si vous le souhaitez, et vous pouvez également remplir le formulaire ci-dessous pour recevoir votre PDF gratuit : “Devenez le créateur de votre vie, et attivez ce que vous voulez réellement” !

Allez salut tout le monde ! 🙂

Manolita.

Share Button